PLCC - Avis de recherche

Discussion in 'Nouvelles' started by Lioness1, Dec 5, 2013.

  1. Lioness1

    Lioness1 Ninja

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/ils-se-faisaient-passer-pour-des-femmes-sur-internet

    Soumis par armelle.kouadjani le lun, 20/03/2017 - 15:51
    ILS SE FAISAIENT PASSER POUR DES FEMMES SUR INTERNET
    [​IMG]


    Les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont interpellés KAKEYE DIXON MARTIAL «LORENCE REYES», DIAKITE ISSOUF alias «RACHEL DUBOIS» et N´GUESSAN KOUAKOU DESIRE alias «VIRGINIE LEROY». Ils sont suspectés de pratiquer la cyberdélinquance.

    L’interpellation s'est faite dans la commune d' Anyama précisément au quartier Zonsonkoi, le 15 Mars 2017 suite à une information anonyme.

    Les éléments trouvés en leur possession ont été transmis au Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologique (DITT) pour analyses. Ces analyses ont révélés plusieurs échanges par courrier électronique dans lesquels ils se faisaient passer pour des femmes de nationalité européenne. Le LCN à également découvert plusieurs faux comptes sur les réseaux sociaux. Aussi, des vidéos, des photos de personnes européennes nues, des documents administratifs falsifiés d'ordre financier ivoiriens et français et des relevés d'identités bancaires ont été découverts.

    Interrogés, les nommés KAKEYE DIXON MARTIAL, DIAKITE ISSOUF et N'GUESSAN KOUAKOU DESIRE ont avoué leurs actes sans difficulté. Ils ont déclaré qu'ils utilisent respectivement les faux profils «LORENCE REYES», «RACHEL DUBOIS» et «VIRGINIE LEROY» depuis deux ans pour soutirer de l'argent à leurs correspondants.

    De cette pratique, ils auraient obtenu la somme d'environ 1.600.000 F CFA soit 2 461 euros.

    Au terme de ce qui précède, ils pourraient être poursuivis pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personnes physiques, faux, usage de faux, escroquerie et tentative d'escroquerie sur internet. Ils ont donc été conduits devant les autorités compétentes pour répondre de leurs actes.
     
  2. Lioness1

    Lioness1 Ninja

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...fausses-identites-pour-escroquer-sur-internet

    Soumis par armelle.kouadjani le mer, 22/03/2017 - 15:56
    ILS SE CREENT DE FAUSSES IDENTITES POUR ESCROQUER SUR INTERNET
    [​IMG]
    Suspectés de pratiquer l'arnaque aux sentiments, DOSSO NAMORY alias «CARINNE HAVET», FODJO KOUADJO SECRET alias «FAVIENNE TESSIER» et NAI OKOU ANGE MOREL alias «ANGELA MITABELLE» ont été conduits devant le Parquet d'Abidjan le 17 Mars 2017.

    C'est lors d'une patrouille dans la commune d'Abobo que la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) a pu mettre la main sur ces derniers. Conduits dans les locaux de la PLCC, ils ont été soumis à un interrogatoire. Interrogatoire au cours duquel, ils ont tous les trois avoué qu'ils étaient des cyber-escros spécialisés dans l'arnaque aux sentiments. S'agissant du nommé FODJO KOUADJO SECRET, il a déclaré qu'avec ses correspondants sur les réseaux sociaux, il a partagé de fausses histoires amoureuses en se faisant passer pour une femme de type européen dans le but de les séduire et leur extorquer des fonds et, qu'il aurait reçu la somme d'environ 700 000f CFA soit 1 076 euros. Quant aux nommés DOSSO NAMORY et NAI OKOU MOREL, ils ont ajouté qu'ils pratiquent cette activité depuis peu mais n'auraientt encore rien reçu de leurs victimes.

    Par ailleurs, l'expertise du Laboratoire de Criminalistique Numérique de la DITT (Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques) a permis de découvrir les faux profils et adresses électroniques utilisés par les suspects. Il s'agit entre autres de «CARINNE HAVET» et carrinehavet01 at gmail.com pour DOSSO NAMORY, «FABIENNE TESSIER» et fabiennetessier55 at outlook.fr pour FODJO KOUADJO SECRET et «ANGELA MITABELLE» et angelamitabelle at gmail.com pour NAI OKOU MOREL.

    Au terme de ce qui précède, les dénommés DOSSO NAMORY, FODJO KOUADJO SECRET et NAI OKOU MOREL peuvent être poursuivis pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique, faux, usage de faux, escroquerie et tentative d'escroquerie sur internet.
     

Share This Page