PLCC - Avis de recherche

Discussion in 'Nouvelles' started by Sophie, Nov 12, 2013.

  1. Lioness1

    Lioness1 Banned

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/un-arnacoeur-dans-les-filets-de-la-plcc


    Soumis par armelle.kouadjani le ven, 17/03/2017 - 14:53
    UN "ARNACOEUR" DANS LES FILETS DE LA PLCC
    [​IMG]


    Suite à une dénonciation anonyme, faisant état que des individus s'adonneraient à des activités d'arnaque sur internet, les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont été saisis.

    C'est ainsi que le 09 mars 2017, AHUISSI ANGE a été interpellé dans la commune de Cocody précisément à Saint Jean.

    Dans les locaux de la PLCC où il a été conduit, les éléments trouvés en sa possession ont été mis à la disposition du Laboratoire Criminalistique Numérique (LCN) de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologique (DITT) pour analyse.

    Après investigation, les analyses ont révélé que le nommé AHUISSI ANGE, âgé de 21ans, utilisait de faux profils avec les pseudonymes «ALPHONSE BADRUCHE» et «KENNY CABRERA» sur internet. En plus de cela, il détenait des faux documents dont un spécimen de carte d'identité française, des faux documents de police et aussi, plusieurs codes de transfert d'argent.

    Interrogé, le nommé AHUISSI ANGE a déclaré qu'il s'adonne à la cyber-escroquerie depuis deux semaines. Il a ajouté que comme mode opératoire, il se fait passer sur les réseaux sociaux pour des personnes de race blanche. Ensuite, avec les faux profils cités plus haut, il crée des liens amoureux avec ses correspondants dans le seul but de leur soutirer de l'argent. Quant aux faux documents, il a soutenu qu'ils ne lui appartiennent pas. Mais, plutôt à l'un de ses amis.

    En somme, AHUISSI ANGE alias «ALPHONSE BADRUCHE» et «KENNY CABRERA» pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'élément d'identification de personne physique, morale et tentative d'escroquerie sur internet. A cet effet, il a été conduit devant les autorités compétentes pour répondre des actes qui lui sont reprochés.


    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...pour-lui-vider-son-porte-monnaie-electronique


    Soumis par armelle.kouadjani le mar, 14/03/2017 - 16:18
    IL PROFITE DE SA CONFIANCE POUR LUI VIDER SON PORTE-MONNAIE ELECTRONIQUE
    [​IMG]
    Le 09 MARS 2017, APPLA JEAN AUDREY fut arrêté par les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité.

    Il est suspecté d'effectuer des transactions frauduleuses.

    En février 2017, la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT) a reçu la plainte du sieur Z qui s’est rendu compte que son porte-feuille électronique a été vidé à son insu. Suite à cette plainte, des investigations ont été menées par la PLCC avec le soutien du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN). Les enquêtes ont révélé que la somme débitée sur le compte de ce dernier a été transférée sur un autre compte appartenant au nommé APPIA JEAN AUDREY qui n'est autre que l'homme de main de monsieur Z.

    Interrogé, APPIA JEAN AUDREY a reconnu avoir effectué des transactions à partir du compte de la victime vers un autre compte avant de renvoyer l'argent sur son compte personnel. Il a ajouté que la victime ne sachant ni lire, ni écrire, le sollicitait très souvent pour les différentes opérations sur son porte-monnaie électronique. De ce fait, il a profité de la confiance qu’il avait en lui pour vider son porte-monnaie électronique.

    Il a soutiré au total, la somme de 412 400F CFA.

    Devant le Parquet d'Abidjan où il a été conduit, APPIA JEAN AUDREY pourrait être poursuivi pour fraude sur porte-monnaie électronique.


    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/il-prenait-plaisir-publier-lintimite-des-filles-sur-internet


    Soumis par armelle.kouadjani le lun, 13/03/2017 - 08:23
    IL PRENAIT PLAISIR A PUBLIER L´INTIMITE DES FILLES SUR INTERNET
    [​IMG]


    Le 01 mars 2017 sera une date inoubliable pour toutes les victimes du nommé KONATE GAOUSSOU ISMAEL alias «CARLITO LE PITCHOUTCHOU» car, c'est à cette date que leur bourreau a été conduit devant le Parquet d'Abidjan plateau pour répondre de ses actes.

    Dans les faits, la DITT (Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques) a été informé de ce qu'un certain «CARLITO LE PITCHOUTCHOU» publiait des photos et vidéos de femmes nues sur les réseaux sociaux. Les investigations menées par le LCN (Laboratoire de Criminalistique Numérique) de la DITT, ont révélé que l'identité cachée derrière ce profil n'est autre que KONATE GAOUSSOU ISMAEL. Tous les éléments en sa possession lors de son interpellation par les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont été mis à la disposition du LCN qui y a découvert plusieurs vidéos à caractère sexuel, de fausses pièces d'identité française et des captures de conversations dans lesquelles il se faisait passer pour des personnes de race blanche.

    Interrogé, le nommé KONATE GAOUSSOU alias «CARLITO LE PITCHOUTCHOU» a reconnu avoir publié des vidéos à caractère sexuel de certaines personnes sans leur consentement. Quant aux fausses pièces d'identité française et les captures de conversations, il a déclaré ne pas en être le propriétaire. A la question de savoir pourquoi il les avait en sa possession et pourquoi il publiait ces vidéos, il a répondu que les pièces d'identité et les captures de conversation appartenaient à certains de ses amis cyberdélinquants qui les lui faisaient parvenir afin d’effectuer des retraits d'argent pour eux.

    Par ailleurs, le LCN (Laboratoire de Criminalistique Numérique) a decouvert une cinquantaine de vidéos de ses victmes en sa possession qu'il avait l'intention de publier sur les réseaux sociaux.

    En somme, il pourrait être poursuivi pour enregistrement illégal et diffusion de vidéos à caractère sexuel, escroquerie et complicité d'escroquerie en bande organisée sur internet.

    Attention: https://www.facebook.com/carlito.pitchoutchou?fref=ts
    Ismael Carlito Konate
     
    Last edited: Mar 19, 2017
  2. Lioness1

    Lioness1 Banned

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/ils-se-faisaient-passer-pour-des-femmes-sur-internet

    Soumis par armelle.kouadjani le lun, 20/03/2017 - 15:51
    ILS SE FAISAIENT PASSER POUR DES FEMMES SUR INTERNET
    [​IMG]


    Les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont interpellés KAKEYE DIXON MARTIAL «LORENCE REYES», DIAKITE ISSOUF alias «RACHEL DUBOIS» et N´GUESSAN KOUAKOU DESIRE alias «VIRGINIE LEROY». Ils sont suspectés de pratiquer la cyberdélinquance.

    L’interpellation s'est faite dans la commune d' Anyama précisément au quartier Zonsonkoi, le 15 Mars 2017 suite à une information anonyme.

    Les éléments trouvés en leur possession ont été transmis au Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologique (DITT) pour analyses. Ces analyses ont révélés plusieurs échanges par courrier électronique dans lesquels ils se faisaient passer pour des femmes de nationalité européenne. Le LCN à également découvert plusieurs faux comptes sur les réseaux sociaux. Aussi, des vidéos, des photos de personnes européennes nues, des documents administratifs falsifiés d'ordre financier ivoiriens et français et des relevés d'identités bancaires ont été découverts.

    Interrogés, les nommés KAKEYE DIXON MARTIAL, DIAKITE ISSOUF et N'GUESSAN KOUAKOU DESIRE ont avoué leurs actes sans difficulté. Ils ont déclaré qu'ils utilisent respectivement les faux profils «LORENCE REYES», «RACHEL DUBOIS» et «VIRGINIE LEROY» depuis deux ans pour soutirer de l'argent à leurs correspondants.

    De cette pratique, ils auraient obtenu la somme d'environ 1.600.000 F CFA soit 2 461 euros.

    Au terme de ce qui précède, ils pourraient être poursuivis pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personnes physiques, faux, usage de faux, escroquerie et tentative d'escroquerie sur internet. Ils ont donc été conduits devant les autorités compétentes pour répondre de leurs actes.
     
  3. Lioness1

    Lioness1 Banned

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...fausses-identites-pour-escroquer-sur-internet

    Soumis par armelle.kouadjani le mer, 22/03/2017 - 15:56
    ILS SE CREENT DE FAUSSES IDENTITES POUR ESCROQUER SUR INTERNET
    [​IMG]
    Suspectés de pratiquer l'arnaque aux sentiments, DOSSO NAMORY alias «CARINNE HAVET», FODJO KOUADJO SECRET alias «FAVIENNE TESSIER» et NAI OKOU ANGE MOREL alias «ANGELA MITABELLE» ont été conduits devant le Parquet d'Abidjan le 17 Mars 2017.

    C'est lors d'une patrouille dans la commune d'Abobo que la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) a pu mettre la main sur ces derniers. Conduits dans les locaux de la PLCC, ils ont été soumis à un interrogatoire. Interrogatoire au cours duquel, ils ont tous les trois avoué qu'ils étaient des cyber-escros spécialisés dans l'arnaque aux sentiments. S'agissant du nommé FODJO KOUADJO SECRET, il a déclaré qu'avec ses correspondants sur les réseaux sociaux, il a partagé de fausses histoires amoureuses en se faisant passer pour une femme de type européen dans le but de les séduire et leur extorquer des fonds et, qu'il aurait reçu la somme d'environ 700 000f CFA soit 1 076 euros. Quant aux nommés DOSSO NAMORY et NAI OKOU MOREL, ils ont ajouté qu'ils pratiquent cette activité depuis peu mais n'auraientt encore rien reçu de leurs victimes.

    Par ailleurs, l'expertise du Laboratoire de Criminalistique Numérique de la DITT (Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques) a permis de découvrir les faux profils et adresses électroniques utilisés par les suspects. Il s'agit entre autres de «CARINNE HAVET» et carrinehavet01 at gmail.com pour DOSSO NAMORY, «FABIENNE TESSIER» et fabiennetessier55 at outlook.fr pour FODJO KOUADJO SECRET et «ANGELA MITABELLE» et angelamitabelle at gmail.com pour NAI OKOU MOREL.

    Au terme de ce qui précède, les dénommés DOSSO NAMORY, FODJO KOUADJO SECRET et NAI OKOU MOREL peuvent être poursuivis pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique, faux, usage de faux, escroquerie et tentative d'escroquerie sur internet.
     
  4. Béatrice

    Béatrice Member.

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...de-compte-mail -yao-yao-joseph-été-interpellé

    SOUMIS PAR R.DOUKROU LE MER, 26/04/2017 - 10:09
    SUSPECTÉ DE SPOLIATION DE COMPTE MAIL : YAO YAO JOSEPH A ÉTÉ INTERPELLÉ
    [​IMG]
    Le Parquet d'Abidjan devra décider du sort de YAO YAO JOSEPH qui a été mis à sa disposition, par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC). YAO aurait spolié le compte mail et usurpé l'identité d'un général d'armée de l'armée française.

    Dans les faits, un général de l'armée française a été victime d'une usurpation d'identité à partir de son compte mail, qui a fait l'objet d'un piratage. Le pirate a envoyé des mails à tous ses correspondants et les a redirigé vers une nouvelle adresse mail prétextant un problème sur l'ancienne. Ayant porté plainte en France, les investigations ont révèlé que l'origine du problème a été détectée en Côte d'Ivoire. Grâce à la coopération policière, la DITT a été saisie pour continuité d'enquête. Le LCN a découvert que la nouvelle adresse appartient au suspect et les recherches ont permis de l'arrêter.
    Lors de son audition, le suspect nie tout en bloc. A la question de savoir comment son numéro était associé au faux compte du général. Celui-ci n'a pas pu répondre.
    Il peut être poursuivi pour intrusion et spoliation de compte mail, utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique sur internet.
     
  5. Béatrice

    Béatrice Member.

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...rofils-«-marina-brunie-»-et-«-michael-papin-»

    SOUMIS PAR R.DOUKROU LE MAR, 18/04/2017 - 17:13
    USURPATION D'IDENTITÉ : LE PROPRIÈTAIRE DES PROFILS « MARINA BRUNIE » ET « MICHAEL PAPIN » ARRÊTÉ
    [​IMG]

    ESSO ESSIS PIERRE MAXIMILIEN aurait créé les profils « MARINA BRUNIE » et « MICHAEL PAPIN » à fin d'escroquerie. Cela a été découvert par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN), à partir des éléments de preuve fournis par la PLCC après son interpellation. Cet individu a été arrêté suite à une plainte pour arnaque aux sentiments, suivie d'une escroquerie portant sur la somme de 17 000 EUROS soit 11 152 000 FCFA sur internet. Cette plainte a été déposée auprès des services judiciaires belges qui, après investigation ont transmis le dossier le 23/08/2016 à la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT) pour continuation d'enquête. Les recherches effectuées sur place par les officiers de la PLCC ont permis de mettre la main sur le suspect.

    Lors de son audition, le suspect déclare être un cyberdélinquant. Il ajoute avoir plusieurs faux profils avec lesquels, il parcourt les plateformes de rencontre à la recherche de potentielles victimes. Une fois ses victime prises dans son filet à partir d'une relation de confiance. Cela peut aboutir à une arnaque aux sentiments, à l'héritage, les deux mêlées (sentiments et héritage) ou à un chantage à la Webcam.

    Il aurait fait une victime (la plaignante) avec son faux profil « MICHAEL PAPIN », grâce à l'arnaque à l'héritage qui a débuté sur une idylle virtuelle. De cet superchérie, il aurait soutiré environ 17 000 EUROS.

    Il pourrait être condamné pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique, de chantage, pour faux et usage de faux et escroquerie sur internet. Par conséquent, il a été mis à la disposition des autorités compétentes pour répondre des faits qui lui sont reprochés.
     
  6. Béatrice

    Béatrice Member.

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...es-il-lui-vide-son-porte-monnaie-electronique

    SOUMIS PAR ARMELLE.KOUADJANI LE JEU, 06/04/2017 - 11:47
    TRANSACTIONS FRAUDULEUSES: IL LUI VIDE SON PORTE-MONNAIE ELECTRONIQUE
    [​IMG]
    LEBON TCHELEO JEAN MARC URIEL a été appréhendé par les agents de la PLCC (Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité). Il est suspecté d'avoir effectué des retraits frauduleux.

    Dans le mois de Janvier 2017, dame X a perdu son téléphone portable. Se rendant dans une agence pour retirer sa carte SIM, elle s'aperçoit que son porte-monnaie électronique a été vidé. Elle a donc saisi d'une plainte la Direction de l'Information et des Traces Technologiques ( DITT).

    Suite à cette plainte, des investigations ont été menées par la PLCC avec l'appui du LCN ( Laboratoire de Criminalistique Numérique). Grâce à ces investigations, il a été découvert que des transferts d'argent ont été effectués à partir du compte de la victime vers un autre compte appartenant au nommé LEBON TCHELEO JEAN MARC URIEL.

    Conduit dans les locaux de la PLCC, il a été soumis à un interrogatoire au cours duquel, il a commencé par nier les faits. C'est une fois que les preuves numériques lui soient présentées qu'il a enfin reconnu avoir effectué des transactions à partir du compte de dame X vers son propre compte. Il a ajouté qu'il n'est pas l'auteur du vol de téléphone portable de dame X. Mais, qu'il a plutôt ramassé la carte SIM à partir de laquelle le transfert d'argent a été effectué.

    Il a soutiré au total, la somme de 904 000F CFA.

    En somme, LEBON TCHELEO JEAN MARC URIEL pourrait être poursuivi pour vol de données informatiques suivi de retraits frauduleux. Il a donc été conduit devant les autorités compétentes
     
  7. Lioness1

    Lioness1 Banned

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...-elle-aurait-paye-un-mandat-de-2-000-000-fcfa


    Soumis par r.doukrou le ven, 21/04/2017 - 14:27
    TRANSACTION FRAUDULEUSE: POUR 50 000 FCFA, ELLE AURAIT PAYE UN MANDAT DE 2 000 000 FCFA.
    [​IMG]


    Dame A en partance pour l'intérieur du pays, a effectué un transfert d'argent de 2 000 000 FCFA à son nom sur bouaké. Une fois, sur place elle se rend dans une agence de transfert d'argent pour le retrait de son mandat, grande fut sa surprise de constater que son argent avait déjà été retiré. De retour sur Abidjan, elle dépose plainte auprès des services de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT) pour élucider cette affaire.



    Les investigations menées par les officiers de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont permis de retrouver l'agence, où le mandat a été payé et ainsi remonter à la caissière qui serait DIBY ABENAN VICTORINE.

    « J'ai reçu le code par un de mes amis, qui m'a proposé la somme de 50 000f si je payais un mandat de 2 000 000 FCFA, sans respecter les procédures de travail. J'ai trouvé la proposition intéressante pour moi, j'ai accepté et effectué le payement. Ensuite, j'ai réexpédié cet argent avec de nouvelles coordonnées qu'il m'a donné ». Ce sont les propos de la mise en cause lors de son audition qui auraient été corroborés par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN).

    DIBY ABENAN VICTORINE a été défèrée devant le Parquet d'Abidjan, où elle pourrait être poursuivie pour paiement frauduleux de transaction électronique.


    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...ye-près-de-8-millions-de-fcfa-frauduleusement


    Soumis par r.doukrou le jeu, 13/04/2017 - 17:14
    UNE CISSIÈRE PAYE PRÈS DE 8 MILLIONS DE FCFA FRAUDULEUSEMENT
    [​IMG]


    KAMBIRE EDITH MARCELLE, caissière dans une agence de transfert d'argent, a été mise à la disposition du Parquet d'Abidjan, le 7 avril 2017 par la PLCC* où elle devra répondre des faits qui lui sont réprochés. Car, elle serait suspectée d'avoir payée des mandats à des personnes qui n'étaient pas les destinataires.

    Lors de sa detention provisoire, dans les locaux de la PLCC, pendant son audition la mise en cause a d'abord nié tout en bloc. Elle s'est retractée par la suite, confondue par toutes les preuves trouvées par le LCN*, qui est un Laboratoire qui apporte un appui technique à la PLCC. La suspecte a reconnu avoir reçu des codes de transferts par sms envoyé par une de ses connaissances. Celle-ci a payé les mandats sans respecter les procédures de travail moyennant une commission.

    Dans les faits, la DITT* avait été saisie par 2 individus dont les mandats avaient été retirés frauduleusement. Le montant des transferts detournés des plaignants serait estimé à 1 902 134 FCFA soit environ 3000 EUROS. Les enquêtes menées ont permis de remonter à KAMBIRE EDITH MARCELLE. Or il y' avait déjà des mandats d'un montant de près de 6 000 000 FCFA soit 9 152 EUROS effectués et non justifiés par la dite agence, mise en demeure par la banque à laquelle celle-ci (l'agence) est affiliée, de rembouser sous peine de voir la caution déposée être utilisée en remplacement. Tous ces mandants auraient été payés par la suspecte.


    PLCC : Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité

    LCN : Laboratoire de Criminalistique Numerique

    DITT : Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT)

    PLCC et LCN sont des sous services DITT



    http://www.interieur.gouv.ci/?q=art...didentité-sur-internet-un-individu-appréhendé

    Soumis par armelle.kouadjani le mar, 04/04/2017 - 16:55
    SUSPECTÉ D´USURPATION D´IDENTITÉ SUR INTERNET, UN INDIVIDU APPRÉHENDÉ
    [​IMG]


    Le 30 mars 2017, DAKOURI GBATTE GIDE AGODIO alias «JEAN PHILIPS» fut interpellé par les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC). Cela s'est déroulé, dans un cybercafé situé à Yopougon. Il est suspecté d'avoir des activités cyberdélinquantes.

    L'analyse des éléments en sa possession par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologique (DITT) a permis de découvrir de nombreux faux (documents administratifs, permis de conduire, carte nationale d'identité française et ivoirienne, documents d'acte de décès allemand, billets d'avion, documents de transfert d'argent). En plus de cela, le LCN a également découvert que le nommé DAKOURI GBATTE GIDE AGODIO utilisait les comptes mails gustave77 at gmail.bg et hubert77 at gmail.bg.

    Lors de son audition, il a déclaré avoir des activités cyberdélinquantes. Il a ajouté qu'il se faisait passer pour «JEAN PHILIPS», un jeune belge en quête de relation amoureuse sur les réseaux sociaux et qu'il était belle et bien le propriétaire des comptes mails précités. Il a complété ses dires en affirmant qu'il pratique cette activité pour subvenir à ses besoins quotidiens.

    En somme, le nommé DAKOURI GBATTE GIDE AGODIO alias «JEAN PHILIPS» âgé de 29ans a été conduit devant le Parquet d' Abidjan où il pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique sur internet.


    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/elle-paie-dix-mandats-à-de-faux-bénéficiaires


    Soumis par armelle.kouadjani le jeu, 30/03/2017 - 15:03
    ELLE PAIE DIX MANDATS À DE FAUX BÉNÉFICIAIRES
    [​IMG]


    Les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont interpellé la nommée DIOMANDE CYNTHIA. Elle est suspectée d'avoir été complice de retraits frauduleux.

    En effet, plusieurs personnes victimes de détournement de transfert d'argent ont porté plainte, à la Direction de l'Informatique et des Traces Technologique (DITT) pour enquête.

    Plusieurs investigations menées par le Laboratoire Criminalistique Numérique (LCN), ont permis de remonter à l'agence où a été effectuée les paiements et ainsi, de découvrir l'identité de la caissière de l'agence qui n'est autre que DIOMANDE CYNTHIA.

    Lors de son audition, elle déclare avoir effectué des paiements d'un montant total de 6.234.567 FCFA à dix clients qui se sont présentés physiquement à son guichet munis de la photocopie de leurs cartes d'identité. C'est fort des documents présentés qu'elle a validé les mandats.

    Cependant à la question de savoir si elle avait vu l'originale des pièces d'identité avant de procéder au paiement des différents mandats comme le veut ladite société de transfert d'argent. Elle a répondu par la négative.

    En définitive, DIOMANDE CYNTHIA pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personnes physiques, complicité de retrait frauduleux de mandats. Elle a été déférée devant le parquet pour répondre des actes qui lui sont reprochés.

    Par ailleurs, la PLCC lance un appel à tous les caissiers à plus de vigilance et à ne pas se faire complice de paiement de mandats à de faux bénéficiaires.
     
  8. Lioness1

    Lioness1 Banned

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/un-sous-agent-effectue-frauduleusement-des-sim-swap


    Soumis par armelle.kouadjani le lun, 27/03/2017 - 11:03
    UN SOUS-AGENT EFFECTUE FRAUDULEUSEMENT DES SIM SWAP
    [​IMG]
    AKAFFOU YAPI JEAN PRIVAT a été conduit devant la Parquet d'Abidjan Plateau le 20 mars 2017. Il a été appréhendé par les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité. Il est suspecté de fraude sur porte-monnaie électronique.

    Constatant des changements frauduleux de plusieurs cartes SIM ayant consisté à transférer les données d'une carte SIM sur une autre à l'insu de l'abonné initial (SIM SWAP), une maison de téléphonie de la place a saisi d'une plainte, la DITT (Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques).
    Les investigations menées ont permis de remonter au nommé AKAFFOU YAPI JEAN PRIVAT, un sous-agent de ladite maison de téléphonie.

    Lors de son interrogatoire, AKAFFOU YAPI JEAN PRIVAT a déclaré ne pas être un cyberdélinquant. Il a ajouté qu'il n'est pas le responsable de ce dont on l'accuse. Car selon lui, il était en congé lors de ces opérations. A la question de savoir pourquoi ce sont ses accès qui ont été utilisés pour effectuer ces opérations et comment se fait-il que ces opérations ont été effectuées depuis une machine estampillée de la maison de téléphonie? Il a répondu que c'est parce que pendant ses congés dans une ville de l'intérieur, il a été sollicité par l'un de ses amis qui est lui aussi un sous-agent de la même structure pour vérifier le changement d'une carte SIM d'un client. Ce qu'il n'a pas hésité à faire en se connectant avec ses accès via une autre machine. Il ajoute qu'il ne savait pas que l'usage d'une machine étrangère à sa franchise pour se connecter était proscrit.
    Le préjudice causé par cette opération est de 214 064 474 F CFA soit 329 330 EUROS.

    En somme, il pourrait être poursuivi pour modification frauduleuse de données informatiques.
     
  9. Kat

    Kat Administrator Staff Member

    http://www.interieur.gouv.ci/?q=article/côte-d’ivoire-lutte-contre-la-cybercriminalité-ce-que-pensent-les-ivoiriens

    Soumis par g.ouedraogo le mar, 25/04/2017 - 09:04
    Cote d`Ivoire / Lutte contre la cybercriminalité: Ce que pensent les ivoiriens

    En 2013, la Côte d’Ivoire se dotait d’un cadre légal de lutte contre les infractions dans le cyberespace, avec les lois relatives à la protection des données à caractère personnel, à la lutte contre la cybercriminalité et aux transactions électroniques. 4 ans après, que pensent les ivoiriens de ces mesures prisent pas le gouvernement ? Des abidjanais se sont prononcés sur la question.

    Kady C. (Juriste) : « On constate les effets de cette lutte … Ils ont peur de se faire prendre »
    Le gouvernement a fait les bons choix. On constate les effets de cette lutte, le taux de cybercriminels a sûrement baissé, leurs activités sont quelque peu freinées par la peur de se faire prendre par les filets des organes compétents pour les réprimander ou les condamner. En tout cas on ne les sent plus trop dans la ville comme par le passé.

    Ahmed K. (Economiste) : « les démonstrations d’argent (travaillement) ont diminué »
    On peut relativement penser que les cyberdélinquants sont soit passés à autre chose ou rasent les murs pour ceux qui sont toujours en activité. Un indicateur concret, c’est le nombre de démonstration ostentatoire (travaillement) et autres actes de même type fait par les brouteurs, qui sont de plus en plus rares dans la ville.

    Loïc A. (Informaticien) : « … il faut plus de mesure de sécurité pour les entreprises »
    La cybercriminalité n’est plus ce qu’elle était il y a des mois, voire des années en arrière du fait des actions de répression du gouvernement. Cependant, il faut redouter la possibilité de ne plus avoir affaire à de petites arnaques de transfert d’argent ou chantage, mais à des attaques plus sérieuses sur des entreprises ou des institutions. Il faut plus de sécurité pour les entreprises privées et pour les institutions. Il ne faut plus craindre les petits poissons.

    Kader C. (Pharmacien) : « Nous sommes sur la bonne voie »
    Je pense que les jeunes ont compris que ce qu’ils risquent est plus important que ce qu’ils gagnent. Cela grâce aux actions du gouvernement. Les publications de la PLCC et ses actions dissuadent les jeunes qui ont peur d’embrasser le pseudo métier de ‘’brouteur’’ ce qui n’était pas le cas avant. Je pense que nous sommes sur la bonne voie.

    Jean P. Y (Eleve ENA) : « … Beaucoup reste à faire »
    On pourrait penser que les choses ont évolué et que les brouteurs se font rares. On entend de moins en moins leurs noms ou sobriquets qu’ils aimaient se donner dans la ville, dans les maquis ou autres boîtes de nuit de la ville. Mais il y a d’autres arnaques qui sont apparues sur le mobile money et autres. Beaucoup a été fait, mais beaucoup reste à faire pour que les ivoiriens soient débarrassés des cyberdélinquants.

    Angèle T. (Assistante de direction) : « il y a de moins en moins de e-mails d’arnaque »
    Je n’ai jamais été victime d’arnaque puisque je suis très prudente. Mais on peut dire que les choses ont considérablement evolué.il y a de moins en moins de mails concernant un proche qui a des problèmes dans un autre pays contrairement aux années passées. Pour moi c’est un signe que beaucoup a été fait. De plus tout le monde est au courant de leurs techniques donc on peut se protéger en faisait attention.

    Yasmine D. (Etudiante) : « leurs techniques sont connues »
    Il devient rare d’entendre les noms des brouteurs dans la ville comme à une certaine époque. Il faut dire que leurs techniques sont connues que ce soit sur les réseaux sociaux, par téléphone ou autre. Généralement quand on tombe sur un de leur message on en rit parce qu’on les trouve ridicule.

    Laurent T. (chef de projet) : « … il faut les prendre dans les maquis et bar »
    Il y a de moins en moins d’arnaques. Avant les jeunes dormaient dans le cyber aujourd’hui ils y sont de moins en moins. Ils ont peur de se faire prendre, mais ils en existent toujours qui se cachent et qui cherchent d’autre moyens d’arnaquer les gens. Il faudrait pouvoir aller les traquer dans leur dernier retranchement. Généralement quand ils ont de l’argent c’est pour aller dans les maquis. Il faut pouvoir les prendre à ce moment-là.

    J. B. (Gérant de Cabine) : « on ne les voit plus dans le quartier… »
    Je pense que les cyberdélinquants (brouteurs) ont diminué. On ne les voit plus dans le quartier (Cocody - Sogephia) comme avant. Ils étaient là à faire le malin à partir de 16h dans de grosses voitures. Aujourd’hui plus rien. Ceux que je connaissais ont soit repris les cours soit cherchent à faire quelque chose ou ont quitté le pays parce que la police les met en prison. Ils ont peur de se retrouver à la MACA.
     

Share This Page