Belgique - séduite, elle verse 30.000 € à son prétendant virtuel

Miyuki

Administratrix
Staff member
http://www.laprovince.be/1794238/article/2017-02-22/quaregnon-seduite-elle-verse-30000€-a-son-pretendant-virtuel

Publié le Mercredi 22 Février 2017 à 16h06

Quaregnon: séduite, elle verse 30.000€ à son prétendant virtuel

Une Quaregnonnaise de 38 ans a été victime d’une arnaque de longue haleine... Pendant 2 ans, elle dialoguait avec un prétendant en ligne, sur Facebook. Ce dernier disait être franco-mexicain. Il a prétexté la maladie de son fils et des frais d’héritage pour lui extorquer une somme impressionnante : 30.000 euros !

La victime a flairé l’arnaque au bout de plusieurs demandes d’argent.

Une Quaregnonnaise de 38 ans vient de déposer plainte pour une arnaque sur internet. Les faits ont duré plus de deux ans... La victime a rencontré un homme prétendument franco-mexicain sur Facebook. Ils ont commencé à discuter via internet. Une fois la confiance établie, le prétendant a demandé une aide financière pour son fils malade... Dans l’optique d’aider son nouvel ami, la victime a versé une première somme d’argent. Le début d’un engrenage...

Plus tard, l'inconnu de Facebook a de nouveau sollicité l'aide de la Quaregnonnaise. Il a prétendu devoir récupérer un héritage au Mali. Mais il manquait d'argent pour payer son billet d'avion. Il a promis à la victime de la rembourser dès qu'il aurait récupéré le montant de l’héritage. Par la suite encore, il lui a redemandé de l’argent pour des frais liés au voyage.

La Quaregnonnaise explique ne pas avoir tout de suite perçu l'arnaque. Elle traversait une période difficile dans sa vie. Discuter avec son nouvel « ami » sur Facebook lui faisait du bien, dit-elle.

Elle a toutefois flairé l’arnaque quand les demandes d’argent se sont multipliées. Elle a alors découvert que le Franco-Mexicain avait plusieurs faux comptes sur Facebook. Parmi ceux-là, il se faisait passer pour un antiquaire français.

La victime a donc déposé plainte auprès de la police boraine. Elle conserve de nombreuses traces des échanges et des versements qui ont été effectués via Western Union. Un système souvent utilisé par les arnaqueurs. Le montant du préjudice est évalué à... 30.000 euros ! Le dossier va être transmis à la Computer Crime Unit (CCU). Tout espoir de dédommagement n'est pas perdu pour la victime. En revanche, la police boraine indique que si l'auteur est basé en Afrique, l'enquête aura peu de chances d'aboutir.
 
Top